L’INFORMATION

C’est quoi L’INFORMATION ?
Si vous questionnez , vous aurez une série de réponses qui ,compilées , donneront à peu près ceci :
L’information est émission, réception, création, retransmission, de signaux groupés oraux ou écrits, sonores, visuels ou audiovisuels, en vue de la diffusion et de la communication d’idées, de faits, de connaissances, d’analyses, de concepts, de thèses, de plans, d’objets, de projets, d’effets de toute sorte, dans tous les domaines, par un individu, par des groupes d’individus ou par un ou plusieurs organismes agissant ou rétroagissant ainsi sur leur environnement immédiat, proche ou lointain, et dont le but est de déclencher éventuellement des processus dialectiques plus ou moins amples alimentant l’échange, base naturelle et indispensable de l’animation de la vie sociale.

Mais L’INFORMATION , ce n’est pas que cela.
C’est également le nom d’un journal hebdomadaire qui a paru à Dour à partir de 1925.
Si les jeunes ignorent l’existence du journal , les  » anciens » ne l’auront certainement pas oublié.
Pas impossible d’ailleurs que des dourois retrouvent dans leurs archives quelques exemplaires de cette pièce de musée.

J’ai eu le bonheur de retrouver trois exemplaires de ce précieux document et quels documents 😯 : années 1938 et 1939.
J’ai eu plaisir à les feuilleter avec les précautions d’usage , la manipulation pourrait les altérer .
Je vous livre quelques images encore une fois remplies de souvenirs du passé.
Tout d’abord , la première page .
On y trouvait des informations générales , des articles dits  » de fond  » et aussi le feuilleton de l’INFORMATION

Quelques données supplémentaires dans l’en-tête, l’imprimeur était CAPOUILLEZ et son adresse :

Fallait aussi le payer le journal.

Et dans les pages suivantes , des informations de tous types :
Publicité: les élougeois se souviendront certainement du marchand de vélo ULRIC ( actuellement rue de la Chapelle ).
Remarquez le style ( la publicité comparative existait déjà à l’époque ).

Un ancien commerce connu des dourois.

Les informations musicales avaient bien entendu leur place dans l’hebdomadaire.

La nécrologie, lecture préférée de beaucoup, 🙂 n’était pas oubliée.

Les notaires avaient aussi leur place dans la gazette.

Le palmarès de l’Ecole Moyenne de Dour avait droit au chapitre.
Vous y voyez celui des personnes nées vers 1924 – 1925

Tiens , un article sur un bâtiment bien connu des dourois jeunes et moins jeunes.
Regardez les produits qui y étaient vendus. 😯
Si vous y avez acheté une machine à coudre BELGA , trop tard pour la garantie , vous devrez payer la réparation. LOL

Et enfin , traversant les âges et les années , le Belvédère
Vous saurez ainsi que l’année 1938 a vu l’arrivée d’une nouvelle direction.
2009 ou 2010 fera-t-elle l’objet d’une information identique ?

Nous aurions pu mettre des dizaines d’images tirées de ce Journal. Ce n’est qu’un échantillon.
Mondour.be vous a donné le plaisir de les retrouver.

13 comments

  1. Flavien dit :

    Très bon article, merci pour ce petit voyage dans le temps ! 🙂

  2. Jean dit :

    Merci Flavien, il devrait me rester de nombreux exemplaires de ce journal , le tout est de remettre la main dessus. Le journal L’Information me tient particulièrement à coeur par le fait que mon père a été imprimeur chez l’éditeur Capouillez à une certaine époque.

    • Capouillez Marie-Paule dit :

      Bonjour, je suis tombée sur cette page, par pur hasard et il se fait que je suis la fille de l’imprimeur Michel Capouillez et donc petite-fille d’Arthur Capouillez, à l’origine de ce journal . Que de souvenirs j’ai, de l’impression de ce journal et de l’atelier de mon père !!!! Vous dites que votre papa a travaillé chez mon père, son prénom n’est pas Ghislain, par hasard ?

  3. David dit :

    Waw c’est une vraie pièce de musée à conserver précieusement ça !

    Une petite question, comment fonctionnait le téléphone à l’époque ? Comment appeler le 476 sans déranger le bureau de la Gazette dont le numéro était le 47 ?

  4. Jean dit :

    David , tu as effectivement remarqué la longueur plus que restreinte des numéros de téléphone. Te dire comment ça marchait , je n’ai quand même pas connu cette époque d’avant guerre malgré mes cheveux gris. 🙂 On appelait simplement une opératrice qui manipulait les câbles et leur connecteur sur un grand boîtier et elle se mettait manuellement en communication avec la personne que l’on demandait. A cette époque , seuls quelques dizaines de citoyens possédaient le téléphone dans la commune et la manipulation était aisée. Imagine cela maintenant ! ! ! LOL

  5. greg dit :

    Salut super sujet un gd merci a vous de nous faire revivre tout ca je parle pas mal avec ma gd mere et mes parents lors de repas de famille de dour a leur epoque et je me dis que ca devait etre super j adore regarder de vieux journaux comme celui ci un gd merci et bonne continuation pour la suite greg

  6. Syl dit :

    Mais Jean, ça ferait une masse d’emplois, ça!!! Et on pourrait aussi remettre des liftiers dans les ascenseurs (ça j’ai connu, à l’innovation qd j’étais petite, ça m’a marquée, d’ailleurs) Et puis des contrôleurs dans les bus, et des contrôleurs de quai dans les gares (on devait acheter un ticket de quai, naguère, pour pouvoir y accéder), et puis du personnel pour servir à la pompe à essence, et puis aussi des standardistes dans les sociétés, et puis rouvrir les petites gares, rouvrir les maisons communales et les bureaux de poste dans toutes les communes, etc. Tout le monde travaillerait(plus près de chez soi), on aurait moins besoin de voitures, on aurait plus souvent l’occasion de parler aux autres gens, et notre société redeviendrait plus agréable, la planète plus vivable, etc. Et puis, vive les couturières, tailleurs, cordonniers, et autres petits métiers aujourd’hui disparus… Si un jour, on ne sait plus importer toutes ces marchandises et biens de consommation, nous serons complètement démuni et ne saurions quasi plus comment survivre… Bon, j’exagère, bien sûr, LOL! Mais imaginez quelques instants un mode de vie plus près des gens et de chez soi : ne croyez-vous pas que tout le monde y gagnerait? 😉 En fait, un monde où l’homme serait remis au centre des préoccupations 😀 , et non plus l’argent, ou l’économie comme c’est le cas aujourd’hui… :-C 🙁

  7. lippe dit :

    syl: pour l’instant on est plus proche de mad max que de germinal est-ce un bien est-ce un mal ? la est la question

  8. Phil de Blaugies dit :

    Au fait Syl ce ne serait pas ton papa le Mr Honorez d’Elouges?

  9. Syl dit :

    @ Phil : il y a plus d’un âne qui s’appelle Martin! LOL

  10. Isabeau dit :

    C’est génial d’avoir retrouvé ce document. Dans un des articles, j’ai lu le nom de Jean Libiez (notaire à Elouges). Je pense qu’il fait partie de mes ancêtres. Auriez-vous des renseignements à son sujet (date de naissance, décès)? Merci de me les communiquer si c’est possible. A+ et encore merci pour vos articles sur Dour.http://www.mondour.be/blog/themes/default/smilies/wink.png 😉 😉

  11. Jean dit :

    Point 10 . Isabeau , je n’ai pas les renseignements sous la main mais je fais une petite enquête et devrais pouvoir te répondre rapidement. Si un internaute possède les infos, il peut les placer en commentaire dans ce billet.

  12. Joël dit :

    ça fait comme une envie de version ‘papier’ de mondour tout ça 😉

Répondre à lippe Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *