Archive for juin 2008

Le jeu des 5 clochers

Vous allez sans doute dire qu’ils ne savent plus quoi inventer chez mondour.be.
Que voulez-vous ! La rapidité avec laquelle vous trouvez les solutions à nos petits jeux que l’on glisse régulièrement nous a forcé à pousser un peu la difficulté…..et encore
Petit jeu d’observation : cinq clochers ont été filmés dans les environs : trois font partie de l’entité douroise et deux font partie d’une entité voisine , de temps en temps , on déborde un tout petit peu des frontières douroises mais juste de quelques mètres 🙂 .
La question ?
Où se situe le clocher de Dour : photo 1 ou 2 ou 3 ou 4 ou 5.
Bon amusement.
Ne regardez pas trop en l’air chaque fois que vous passerez devant un clocher , un accident de voiture est vite arrivé.

NOUS ATTENDRONS AVANT DE DIFFUSER VOS COMMENTAIRES .

Ouuuh, qu’ils volent loin !

Samedi dernier (ou plutôt l’avant-dernier), le Comité d’Animations de Wihéries organisait son premier cortège de Pâques. Un parcours en char où des lapins ont distribué des oeufs en chocolat aux petits et aux moins petits et pour clôturer cet après-midi, un double concours était organisé : de dessins et de ballons.
En échange d’un dessin colorié, les enfants obtenaient un ballon au bout duquel était accrochée une carte avec leurs coordonnées.

Vous l’aurez compris, plus loin le ballon s’envole, plus l’enfant aura de chance de gagner le concours. A gagner : des tickets pour la ducasse de Juillet.

J’ai reçu dernièrement des réponses. Et je ne pensais pas que des ballons pouvaient s’envoler si loin !

Agrandir le plan

Des parents avaient accrochés plusieurs cartes et donc plusieurs ballons ensemble et c’est apparemment payant. Vous vous rendez compte ? Jusque Paris ! C’est trop fort !

Le concours n’est pas terminé, les habitants ont jusqu’au 28 juin pour renvoyer leurs cartes.

Apparemment, il y avait un vent dominant vers la France 🙂

Jacky, black or white, never grey.

Comme vous voyez, l’immersion linguistique commence aussi sur mondour.be 🙂 .Bon , le sujet n’est pas là.
En noir ou en blanc, jamais en gris , on le voit partout Jacky Detrain.

Il était ce 11 avril 2008 en visite sur le parc éolien de Dour-Quiévrain.
Il accompagnait une délégation de la cellule de reconversion VW avec le responsable du groupe Antonio Urbain.

Pour cette occasion ,l’échevin a pondu un petit texte que je joins au billet.

« La visite du parc éolien de Dour Quiévrain, ce vendredi 11 avril 2008, est pour mes collègues de VWB et moi même, comme un message : Oui, il y a une vie après VW, et même dans notre borinage !!!
Des projets comme celui du parc éolien ont dû mûrir, être défendus par des hommes qui y croyaient, retravaillés, repensés et remis en question avant de, .. enfin, voir le jour.
Aujourd’hui, il est la fierté des dourois ! Il est la preuve que l’on peut encore dans notre région porter des projets novateurs et d’avenir.
Les énergies renouvelables sont une chance pour des milliers de travailleurs.
Elles peuvent, si toutes les forces vives régionales s’unissent, être source d’un redéploiement économique et social tant attendu.
J’espère que comme moi, les collègues de VW ont compris que nous avons un potentiel formidable.
Ce sera par l’effort, la formation et l’ambition (et oui ambitieux !) que nous retrouverons le chemin de l’emploi.
Merci à Jean pour de son investissement et pour cette visite si bien commentée.
Jean merci, car aujourd’hui est un beau jour, j’ai appris quelque chose !
Tous mes respectueux remerciements.
Jacquy DetrainEX-VWB. »

Mais il peut être en blanc également l’échevin de l’Action Sociale, Solidarité, Politique de Prévention, Aînés, Coopération au développement, Cultes, Personnes à mobilité réduite.
Il a fait honneur au stand que le Rotary Dour-Quiévrain-Haut Pays avait installé le jour de la braderie du 21 juillet 2007. Nous n’aurions pas pu vous en parler à l’époque car mondour.be n’existait pas encore.
Quelle fonction peut-on lui donner à ce moment : échevin de la Politique de prévention , échevin des Aînés?

Les photos souvenirs recto et verso.

L’INFORMATION

C’est quoi L’INFORMATION ?
Si vous questionnez , vous aurez une série de réponses qui ,compilées , donneront à peu près ceci :
L’information est émission, réception, création, retransmission, de signaux groupés oraux ou écrits, sonores, visuels ou audiovisuels, en vue de la diffusion et de la communication d’idées, de faits, de connaissances, d’analyses, de concepts, de thèses, de plans, d’objets, de projets, d’effets de toute sorte, dans tous les domaines, par un individu, par des groupes d’individus ou par un ou plusieurs organismes agissant ou rétroagissant ainsi sur leur environnement immédiat, proche ou lointain, et dont le but est de déclencher éventuellement des processus dialectiques plus ou moins amples alimentant l’échange, base naturelle et indispensable de l’animation de la vie sociale.

Mais L’INFORMATION , ce n’est pas que cela.
C’est également le nom d’un journal hebdomadaire qui a paru à Dour à partir de 1925.
Si les jeunes ignorent l’existence du journal , les  » anciens » ne l’auront certainement pas oublié.
Pas impossible d’ailleurs que des dourois retrouvent dans leurs archives quelques exemplaires de cette pièce de musée.

J’ai eu le bonheur de retrouver trois exemplaires de ce précieux document et quels documents 😯 : années 1938 et 1939.
J’ai eu plaisir à les feuilleter avec les précautions d’usage , la manipulation pourrait les altérer .
Je vous livre quelques images encore une fois remplies de souvenirs du passé.
Tout d’abord , la première page .
On y trouvait des informations générales , des articles dits  » de fond  » et aussi le feuilleton de l’INFORMATION

Quelques données supplémentaires dans l’en-tête, l’imprimeur était CAPOUILLEZ et son adresse :

Fallait aussi le payer le journal.

Et dans les pages suivantes , des informations de tous types :
Publicité: les élougeois se souviendront certainement du marchand de vélo ULRIC ( actuellement rue de la Chapelle ).
Remarquez le style ( la publicité comparative existait déjà à l’époque ).

Un ancien commerce connu des dourois.

Les informations musicales avaient bien entendu leur place dans l’hebdomadaire.

La nécrologie, lecture préférée de beaucoup, 🙂 n’était pas oubliée.

Les notaires avaient aussi leur place dans la gazette.

Le palmarès de l’Ecole Moyenne de Dour avait droit au chapitre.
Vous y voyez celui des personnes nées vers 1924 – 1925

Tiens , un article sur un bâtiment bien connu des dourois jeunes et moins jeunes.
Regardez les produits qui y étaient vendus. 😯
Si vous y avez acheté une machine à coudre BELGA , trop tard pour la garantie , vous devrez payer la réparation. LOL

Et enfin , traversant les âges et les années , le Belvédère
Vous saurez ainsi que l’année 1938 a vu l’arrivée d’une nouvelle direction.
2009 ou 2010 fera-t-elle l’objet d’une information identique ?

Nous aurions pu mettre des dizaines d’images tirées de ce Journal. Ce n’est qu’un échantillon.
Mondour.be vous a donné le plaisir de les retrouver.

Elle est bonne ma coke, elle est bonne !

Le festival sans prévention drogues
VALERY SAINTGHISLAIN
vendredi 13 juin 2008, 09:46

MODUS VIVENDI et le service de prévention de la Ville de Mons ne seront pas à Dour. Le clash après 12 ans de présence.

Après 12 années de collaborations fructueuses, les équipes du Service de prévention de la Ville de Mons et celles de l’ASBL bruxelloise Modus Vivendi ne prendront pas en charge cette année la réduction des risques, et notamment en matières de consommations de stupéfiants, sur le site du festival de Dour du 17 au 20 juillet prochain. Le conseil d’administration de Modus Vivendi a validé ce retrait tandis que le service de prévention de la Ville de Mons a rédigé un rapport argumenté à destination du collège des bourgmestre et échevins montois.

Comment en est-on arrivé là ? La décision de ne pas prolonger la collaboration part du constat, dans le chef des associations, « d’une rupture de confiance » nécessaire (pour ne pas écrire primordiale) dans le domaine de la réduction des risques. Tout serait parti « d’incidents », survenus en juillet 2007. Une nuit, sans en connaître le motif, les équipes de prévention constatent lors d’une ronde qu’une jeune femme est brutalisée par plusieurs individus, revêtus des T-shirts noirs qu’arbore d’ordinaire le service d’ordre du festival. Ils tentent d’intervenir et sont eux-mêmes pris à partie. Un jobiste de Modus Vivendi aura la bouche en sang et la directrice sera giflée dans l’empoignade.

La même nuit, un autre incident serait également survenu : cette fois, c’est un jeune homme qui est molesté par des T-shirts noirs. Là encore, les équipes de Mons et de Modus tentent d’intervenir. En vain. Le jeune homme réapparaîtra plus tard dans la nuit, le visage tuméfié : un médecin urgentiste travaillant pour Modus l’enverra faire des radios qui révéleront une fracture de la mâchoire. Plainte contre X est déposée par l’ASBL Modus Vivendi. Les auteurs de la double agression ne seront jamais identifiés et la Justice classera la plainte sans suite. Les travailleurs sociaux accusent l’organisation du festival de n’avoir pas collaboré à l’identification des auteurs. Une réunion de conciliation, convoquée en octobre 2007, n’a pas résolu le désaccord.

C’est le clash. Modus Vivendi et le service de prévention de la Ville de Mons viennent de faire part de leur décision aux ministres Fonck (CDH) et Donfut (PS), en charge respectivement de la Jeunesse et de la Santé. Une longue lettre détaillant les incidents et faisant état d’« un énorme regret : celui de retirer à un public dont nous avons gagné la confiance au cours des années, l’accès à des services de santé publique utiles ». En 2007, les équipes avaient presté plus de 600 heures sur le site de la Machine à Feu. Et la « relax zone » avait accueilli 300 festivaliers.

L’organisateur déplore lui aussi cette rupture. Il regrette également que la décision ait été prise si proche de l’événement, ne lui permettant pas de trouver une alternative. « Si la réunion de conciliation d’octobre 2007 n’était pas concluante, ils n’avaient qu’à me le signifier tout de suite », commente, amer, Carlo Di Antonio. Dans l’immédiat, il a demandé à la Croix-Rouge de renforcer ses effectifs. Le patron du Dour festival reconnaît le caractère « regrettable » des incidents mis en avant par Modus Vivendi mais répète ne pas pouvoir tolérer d’ingérence dans le travail du service de sécurité. « Je me suis souvent trouvé en porte-à-faux, entre la police et les associations. La police n’a jamais trop apprécié que Modus Vivendi travaillent avec d’anciens toxicomanes. Elle reproche la création d’une zone de non-droit sur le festival que les dealers utilisent parfois pour échapper à la police ». Carlo Di Antonio, par ailleurs député-bourgmestre CDH, a une lecture également politique de ce dossier. « Notre festival fait actuellement l’objet d’une campagne très dure. La ministre Laanan (PS) nous a adressé une mise en garde par rapport aux conditions sanitaires, pointant un manque de douches et de WC sur le site. Je vais y répondre parce que je ne peux tolérer la façon dont cette soi-disant enquête a été menée ».

Pour la diminution des risques, un retour en arrière reste envisageable. « Dans l’intérêt des festivaliers », dit l’organisateur. La ministre Fonck (CDH) pourrait jouer les bons offices. Dans un courrier, elle enjoint aux différentes parties de trouver un terrain d’entente. Son cabinet explique que si la ministre ne peut tolérer que toutes les mesures de sécurité ne soient pas prises, « elle ne peut se résoudre à ce que la mission de prévention, dans un lieu aussi privilégié, s’interrompe ».

Chez son collègue socialiste Didier Donfut, le ton est un peu moins conciliant. « On peut s’attendre au pire (si les missions de réduction des risques ne sont pas assumées, NDLR) », prédit-il. Didier Donfut annonce qu’il écrira au bourgmestre de Dour (Carlo Di Antonio, donc) pour que ce dernier prenne toutes les mesures nécessaires pour pallier au manquement. Il annonce aussi qu’il informera par écrit le ministre de l’Intérieur du risque présenté par la situation douroise.

Source : http://www.lesoir.be/regions/hainaut/dour-les-associations-se-sont-2008-06-13-605574.shtml

J’attend le vôtre… (pour ceux qui y sont déjà allés, les autres, ça ne m’intéresse pas).

Journée européenne des énergies renouvelables consacrée à l’éolien

Ce 15 juin 2008 entre 10h00 et 18h00, le Société VENTIS ouvre son parc éolien DOUR – QUIEVRAIN.
Elle s’associe au WINDDAY EUROPÉEN.

Accueil au pied des éoliennes sous chapiteau, boissons offertes aux visiteurs et petits cadeaux.
Les éoliennes seront ouvertes pour en visiter l’intérieur ( rez de chaussée et pas l’étage )
Toutes les heures, mini conférences pour expliquer l’éolien, sa technologie et le fonctionnement des turbines en exploitation, balades nature dans le parc et sa campagne environnante.

Les guides? Ils seront quatre : Pierre Mat , Benoit Mat , Robert des randonneurs transfrontaliers et Jean rédacteur de mondour entre autres.
Il parait qu’ils recevront des T Shirts permettant de les reconnaitre de loin….. moi qui voulait passer une journée calme ! !

Sur l’autoroute de Wallonie – sortie Dour-Tertre (sortie 26), puis poursuivre sur la N552, arrivée au grand rond point de Thulin, 3ième route (à gauche) direction Dour-Quiévrain, puis prendre la N51 sur la droite vers Quiévrain.
Sur la N51, prendre le premier chemin rural sur la gauche: les éoliennes se trouveront au bout de ce chemin .


Agrandir

Le circuit moto s’éloigne de plus en plus

Voici une question posée au Parlement Wallon par M. Borsus (MR) à M. Daerden (PS) :

QUESTION ORALE DE M. BORSUS À M. DAERDEN, MINISTRE DU BUDGET, DES FINANCES ET DE L’ÉQUIPEMENT SUR « LE PROJET DE CIRCUIT DE MOTO À DOUR »

M. Willy Borsus (MR). – En 2003 naissait le projet d’un circuit dédié à la moto sur les Communes de Dour et Hensies. Ce circuit de 4,5 kilomètres, devait être utilisé huit mois par an et contribuer massivement à la création d’emplois puisque 300 emplois et l’implantation de 17 entreprises étaient prévus.
L’étude d’incidences sur l’environnement soulignait, en mars 2007, de nombreux points noirs dans le projet, notamment, en raison des incidences acoustiques, de la pollution de l’air et de l’eau et de la présence de puits de mines autour desquels les constructions sont interdites.
Puis-je dès lors vous demander où en est aujourd’hui ce projet de circuit ? Est-il encore soutenu par les bourgmestres des communes concernées et par le Gouvernement wallon ?
20 P.W. – C.R.A.C. 144 ( 2007-2008) Commission du Budget – lundi 9 juin 2008
À la Communauté française, la Ministre de la santé s’est prononcée en défaveur du projet en raison notamment des incidences sur la santé des riverains.

Quelle est la position du Gouvernement wallon sur ce dossier ? Allez-vous saupoudrer les deniers régionaux entre Francorchamps, Mettet et Dour ou centraliser les investissements sur deux infrastructures en Région wallonne pour lesquelles de gros investissements ont déjà été consentis ?

M. Michel Daerden, Ministre du Budget, des Finances et de l’Équipement. – Il est exact que les discussions sont toujours en cours entre les différents acteurs pour la réalisation du projet.
Je vous confirme toutefois qu’à ce jour, mon département n’a reçu aucune demande relative à ce dossier. Dans ces conditions, il m’est difficile de prendre position.
Il est vrai également que le Gouvernement a investi à Francorchamps et subsidie un circuit permanent moto à Mettet.
Je serai tenté de dire que le Gouvernement examinera le dossier dès qu’il lui sera soumis par rapport à l’étude d’incidences et aux investissements déjà consentis.

M. Willy Borsus (MR). – Je remercie M. le Ministre pour sa réponse. Sauf erreur de ma part, je ne sens pas de grande passion pour ce dossier.

Concou’ in patois : "La république de la Feigne"

« La République de la Feigne » est une nouvelle de Roland THIBEAU (un des comédiens de la Roulotte Théâtrale et le Crieur de Dour « aux lunettes ») parue aux Editions AUDACE :
Dour - Roland Thibeau - La république de la Feigne

Une histoire, deux œuvres… en picard de Dour-Elouges et en traduction française par l’auteur.

En « la Feigne », une zone frontalière entre France et Belgique, règne une étrange alchimie. Dans ce pays les gens ne sont ni de France, ni de Belgique, ils sont « frontaliers ». Dans l’immédiat après-guerre, la région est propice à des échanges plus ou moins honnêtes, plus ou moins dangereux …
Heureusement, « la cigogne », l’infirmière accoucheuse, veille à l’équilibre des choses … Dans son ombre, deux enfants ont décidé de bâtir leur propre république sur une petite île trouvée, précisément, au milieu d’une rivière entre France et Belgique.

En vente (9€, frais d’envoi compris) :

  • chez l’éditeur : pierre.bragard (arobase) hotmail (point) com (compte bancaire : 068-2493537-82) – jp.deplus (arobase) skynet (point) be
  • à la Roulotte Théâtrale : rth (arobase) swing (point) be
  • Chez Néopolis : rue grande, 67a à Dour : Tél. : 065/66 15 00 – Fax : 065/79 15 00 – Mail : neopolis-ls (arobase) skynet (point) be – Ouvert du Ma au Sa de 09h30 à 18h00

« Troisième prix de la nouvelle en picard décerné par le Département Langue et Culture de Picardie d’Amiens ».

Concours :
MonDour a trois exemplaires a vous offrir. Pour gagner, répondez en patois, dans les commentaires, à ces trois questions en patois :

  • 1. Par qué vou pourroi tradui « l’siun qu’intière les mourts » ? ‘tintion, el répons in patois hein.
  • 2. Comin s’que vous diroi « la porte s’ouvre rapidement » in picard Dour-Elouges ?
  • 3. Combié d’bouén réponses aux questions du d’chu s’ront invoyées d’vin lé commintières ?

Note : je vais attendre avant de valider les réponses dans les commentaires. Mais je validerai les commentaires généraux sur le sujet.

Mise à jour le 11.06.08 à 22h38 :
Notre envoyé spécial au Centre Culturel nous indique que Roland Thibeau présentera son livre le jeudi 13 novembre 2008 à la cafétéria du Centre Culturel.

Mise à jour le 13.06.08 à 19h16 :
Hagar, Syl et Benoit ont gagné un exemplaire chacun. Bravo !
Les autres, regardez les commentaires pour connaître les réponses.

Conseil Communal du 09 juin 2008

Excusés : Vincent Loiseau et Cristel Sicx.

Notes d’avant séance, not’ bourgmesss annonce la date du prochain Conseil Communal : le 26 juin. Pourquoi un cc si proche ? Parce que les comptes doivent être approuvés et rentrés avant le 30 juin. Finalement, cette date pourrait être ramenée au lundi 23 juin, après la Commission Finance. C’est à la fin du Conseil que cette proposition a été faite par Pierre Tachenion.

  • 1. Procès-verbal de la dernière réunion – Approbation
    Not’ bourgmesss précise que, malgré le long échange de point de vues lors du Conseil Communal précédent au sujet de Covadec, toutes les interventions n’ont pas été reprises dans le PV officiel. Seuls celles de Carlo Di Antonio et Pierre Tachenion ont été annotées. Si un conseiller veut absolument que son intervention soit notée, il doit le préciser pendant la séance.
  • 2. I.E.H. – Projet « NETWAL » – Restructuration du secteur mixte wallon
    présentation par Raphaël Durand d’IGRETEC du projet Netwal. Plus d’infos sur Netwal dans ces différents articles de presse (cliquez ici, ici et ici).
    Je veux pas cafter mais pendant la présentation, nous avons vu plusieurs conseillers bailler. Aaaahhhh pas biennnnn !!!!
    Ce que nous avons retenu, entre deux ronflements, c’est qu’Electrabel sera encore actionnaire à 20% du bazar (tu m’étonnes ! Sont partout c’t’eux-lan’) et les communes à 80%. Ce qui est mieux qu’avant puisqu’Electrabel faisait partie à raison de 40% d’IEH et d’IGH. On associe les deux, Electrabel garde 4 administrateurs sur 20, ce qui représente donc 20%. CQFD.
    S’ensuit les questions des conseillers.
    Nous qui croyions Willy Van Aubel endormi, celui-ci surgit, tel un guépard en rût, et questionne le représentant d’IGRETEC. :

    • 1. Netwal sera, selon un article de presse, le seul gestionnaire du réseau. Alors qu’on annonçait la fin du monopole.
    • Réponse : Netwal aura la gestion à 100% des données personnelles des clients mais sera indépendant d’Electrabel (sauf les 4 administrateurs d’Electrabel dans le Conseil d’Administration).
    • 2. Faut-il vraiment l’accord à 100% des GRD (= gestionnaire des réseaux. C’est IEH pour le Hainaut, Interlux pour la province du Luxembourg, …) pour que Netwal se fasse ?

    Réponse : oui, il faut l’accord de tous les gestionnaires de réseau. Ceux-ci donneront leur accord à la suite de leurs propres Conseil d’Administration dont chaque commune possède un représentant. Pour IEH et IGH (pas sûr des deux et pas le temps de vérifier. Mais vous allez le faire pour moi hein ? 🙂 , c’est Jacquy Detrain qui est le représentant dourois.

    Intervention de Jacquy Detrain qui rapporte au Conseil les constatations/questions qu’il a déjà formulée lors des groupes de travail sur le sujet :

    • Actuellement, il y a 1800 employés dans toutes les GRD. Pour faire le même travail après la fusion, il en faudra 2000. Ce qui va occasionner un surcoût. Où ce surcoût va-t-il être perçu si on ne nous annonce pas d’augmentation des prix ? Sur le salaire des employés ?
    • Avec le nombre de comité annoncé (note : un conseil d’administration, un comité de surveillance, un comité des comptes, un comité dé Halley *, …), Detrain a une crainte de ne plus savoir qui fait quoi ?
    • La composition du capital : est-on sûr qu’il sera composé à 100% par les GRD ?
    • Inquiétude face à la présence d’Electrabel.
    • C’est un centre de décision de plus qui s’éloigne pour les communes. Les responsables du service des travaux ont déjà du mal à gérer les différents chantiers sur l’entité, avec tous les sous-traitants et les sous-sous-traitants, que Netwal sera un intervenant de plus. Un intervenant éloigné (les bureaux seront sans doute à Namur).

    Réponses en vrac :

    • Les GRD gèrent déjà très bien leurs coûts maîtrisables (mais qu’est-ce qu’un coût maîtrisable concrètement ? 🙂 )
    • La création de Netwal génère des coûts, des renforcements de staffs de personnels mais ces coûts sont déjà facturé maintenant. Ils seront « simplement » transposés dans le nouvel opérateur.
    • les coûts, actuellement par province, seront amortis sur l’échelle wallonne.
  • 3. I.G.H. – Projet « NETWAL » – Restructuration du secteur mixte wallon
  • 4. CPAS
    • 4.1. Démission de Madame Magali DHAININ, membre du Conseil de l’Action Sociale – Acceptation
      Apparemment pour raisons personnelles et pas pour la mauvaise humeur qui semble régner au sein du Conseil d’Administration du CPAS.
    • 4.2. Désignation d’un remplaçant au Conseil de l’Action Sociale
      Magali Dhainin sera remplacée par Christine Gréco (la fille de Juliette ?). Tiens, bizarre, le PS n’applaudit pas à la fin de la prestation de serment. Forcément, hein, bêta, c’est une cdH.
  • 5. Procès-verbal de vérification de caisse du Receveur communal au 31 mars 2008
  • 6. Modification budgétaire n° 1 exercice 2008 (services ordinaire et extraordinaire) – Approbation
    . Intervention de Martine Coquelet :
    Vu le boni obtenu dans ce premier exercice, ne pourrait-il pas être envisageable de distribuer les sacs bleus « gratuit » (mais payant) une fois par an au lieu de tous les deux ans (note : perso, je n’avais jamais entendu parler de ça. Et vous ? Je pensais que c’était tous les ans que l’on recevrait les sacs bleus, comme les verts. Comme quoi, on n’est jamais assez attentif…).
    . Réponse de not’ bourgmesss :
    Vu l’augmentation de sacs relevés par l’ISPH, qui prouve d’après lui, une bonne participation des dourois au tri sélectif et que les pollueurs, qui sont à présent « forcés » de trier vu qu’ils ont déjà payé leurs sacs, et le coût qui pourrait être amortis par le boni de l’exercice, il apparaît donc possible de pouvoir distribuer 20 sacs bleus tous les ans. Wouaiiihhhh.

    A l’exercice extra-ordinaire, on soulignera la demande de subside pour le personnel de la future crèche dont la construction a reçu un accord de subsidiation : lire ici; la construction d’un aire de stockage derrière le parc à conteneurs : intervention de Pierre « Tatach » Tachenion précisant que c’était un des projets de Raoul Moury; l’extansion du cimetière de Dour.
    A ce sujet, not’ bourgmesss précise : « ce sont des projets pas trop visibles pour les citoyens mais qu’il fallait faire ». Euh… on fait que des trucs visibles pour l’électeur … euh, le citoyen ?

  • 7. Fabriques d’églises – Comptes 2007 – Approbation
    • 7.1. FE St Martin (Monceau) d’Elouges
    • 7.2. FE St Martin (Centre) d’Elouges
    • 7.3. FE St Joseph de Petit-Dour
    • 7.4. FE St Victor de Dour

    Amen !

  • 8. Eglise Protestante de Dour – Compte 2007 – Approbation Il y a tant d’églises catholiques pour une seule protestante…
  • 9. Dour Sports ASBL – Subside exceptionnel 2008 – Approbation
    Voilà un bon exemple du foutoir suite à la pseudo dislocation d’Electrabel. Dour Sports demande une aide supplémentaire à la commune pour pouvoir financer l’éclairage de sa nouvelle piste. Le coût actuel (35000€) par rapport au coût calculé du projet initial est en nette hausse. Dour Sports demande donc une aide de 2000€ à la commune, ce qui est accepté.
    Tatach souligne que le ministre Daerden (PS) a accordé une aide de 21000€ pour cet éclairage. Voilà une info qui devrait se trouver sur le site du PS dourois (http://www.psdour.be).
  • 10. CPAS – Compte 2007 – Approbation
    On apprend notamment que le home « Bon repos » sera rénové.
    Entre nous, « Bon repos »… il m’a toujours fait rire ce nom. « Bon repos… et puis bonne chance hein ». On ne dit pas, « passe une bonne nuit » mais « essaie déjà de passer la nuit » 🙂
    Oui, je sais, c’est dégueulasse, offensant, insultant, … mais non voyons, je les aime bien nos ptits vieux 🙂
  • 11. CPAS – Autorisation de pourvoir à une dépense en dépassement de crédits au budget extraordinaire – Approbation
  • 12. Subsides 2008 aux diverses associations – Règlement – Approbation
    Le réglement d’attribution de subsides communaux va changer. Des demandes de rapport de réalisation seront demandés, des retours d’argent seront possibles, … : Accord à l’unanimité.
  • 13. Affaire COVADEC Dour et Elouges – Constitution partie civile – Ratification
    Le Collège s’est porté partie civile le 22 avril. Ratification du Conseil à l’unanimité.
  • 14. Vente de terrain rue César Depaepe – Décision de principe
    14 logements y seront construits.
  • 15. Ratification des ordonnances de police
  • 16. Règlement complémentaire sur la police de la circulation routière : Route Nationale 552 – Traversée de Dour (section Elouges) – Régularisation de la limitation de vitesse
    Nondidju ! Est-ce que les socialisss roulent si vite que ça qu’ils se sont tous réveillés sur ce point ?
    La limitation de vitesse sera obligatoire à 70km/h sur certaines parties « supplémentaires » de la N552 (puisque c’est déjà cette règle sur plusieurs portions). Je ne sais pas qu’elles sont ces portions. Et apparemment, les conseillers non plus. Le rapport était illisible, dixit Jean Michez (PS).
    Il y a eu un brouhaha (hoho hihi huhu) pendant 2 minutes, on ne comprenait plus rien.
    Bon, bref, on verra bien quand on recevra les procès pour excès de vitesse 🙂
  • 17. Marchés de fournitures – Mode de passation et conditions – Approbation
    • 17.1. Fourniture de cellules de columbarium pour les cimetières de l’entité de Dour
    • 17.2. Fourniture d’une déboueuse/hydrocureuse pour le service des travaux
      Trèèèèèèèèès drôle ! Suite à une question « pratique » de Myriam Przybylowicz, Jean-Louis Allard s’engouffre dans une explication abracadabrantesque sur le pourquoi du comment de cette déboueuse/hydrocureuse. Après quelques minutes, Bob Kabamba n’en pouvant plus lui dit : « Mais vas-y Jean-Louis, dis le mot que tu évites depuis tantôt ! »
      Jean-Louis Allard, apparemment embarassé, répond : « béh oui, les ouvriers appellent ça une … suceuse ! » 🙂
      Et not’ bourgmesss de renchérir : » les ouvriers nous ont dit, il faut remplacer la suceuse, elle a 20 ans » !! Mouahahah !! LOL
      N’empêche, cette suceuse va quand même coûter 169000€ à la commune !
    • 17.3. Acquisition de panneaux grilles d’exposition pour la bibliothèque
    • 17.4. Acquisition d’une armoire de séchage pour appareils respiratoires pour le service d’incendie
    • 17.5. Acquisition de deux appareils respiratoires pour le service d’incendie
    • 17.6. Acquisition d’équipements de feu pour le service d’incendie : cinq tenues complètes (vestes + pantalons) – dix vestes de feu – quatre casques de pompier d’intervention incendie
    • 17.7. Acquisition d’un détecteur de gaz pour le service d’incendie
      Myriam Przybylowicz, qui a décidément des questions « concrètes » ce soir demande « qui doit-on appeler quand on a un problème de gaz ? » Perso, j’aurai tendance à répondre : « un médecin » 🙂
  • 18. Marché de travaux – Mode de passation et conditions – Ratification : travaux de remplacement des toitures de la salle de gymnastique (section primaire) et des sanitaires (section gardienne) de l’école communale du Centre
  • 19. Marché de travaux – Choix du mode de passation du marché et fixation des conditions – Attribution du marché – Ratification : travaux d’enlèvement de la flèche (y compris les travaux de réparation connexes) du clocher de l’église d’Elouges Centre
    7018€ pour enlever la flèche et y placer une couverture en zinc. Plus quelques « babioles » sur le toit de l’église. Toutes les charpentes des églises sont dans le même état ? Je reviens sur ma réflexion au point 8.
    Ces travaux amènent m’sieur Michez à dire : « Elouges va perdre son coq ». J’ai comme l’impression que cette phrase restera dans els annales des Conseils Communaux.
  • 20. Intercommunale IPFH – Assemblée Générale du 24 juin 2008
  • 21. I.D.E.A. – Assemblée Générale du 25 juin 2008
  • 22. ITRADEC
    • 22.1. Assemblée Générale ordinaire du 26 juin 2008
    • 22.2. Assemblée Générale extraordinaire du 26 juin 2008

  • 23. I.E.H – Assemblée Générale du 25 juin 2008
  • 24. I.G.H – Assemblée Générale du 25 juin 2008

Après les points à l’ordre du jour, les questions des conseillers.
On commence par Pierre Tachenion qui demande l’avis du Conseil sur l’émetteur à ultra-son anti-jeunes « Mosquito ».
Plus d’infos :

Not’ bourgmesss précise que le Collège a déjà pris une motion le 16 mai et qu’il comptait porter la décision au Conseil du 26 juin (ou du 23 juin).

Deuxième question de Jean Michez (PS) concernant le PICM = Plan InterCommunal de la Mobilité.
M’sieur Michez (PS) a rencontré l’ingénieur qui sera responsable du projet de réalisation à la fête du Parc Naturel des Hauts-Pays. Il apparaît que le MET est moins réticent aux propositions qu’avant. Voici donc briévement (puisque je suis sûr que l’on retrouvera son intervention sur le site du PS dourois) les points/propositions qu’il a faite :

  • A part par la gare, les wihérisiens n’ont pas d’accès « direct » au Ravel, il propose donc de créer un raccordement au niveau de la rue du coin du bois.
  • Sainte-odile à Elouges : le Ravel passe derrière la cité, il propose de réduire le talus (entre la cité et le Ravel) pour pouvoir y accéder plus facilement.
  • différents endroits devront être sécurisés aux traversées des rues douroises ou sous le viaduc. Ca, on a pu le constater lors de la promenade-découverte du 25 mai (lire ici)
  • Rue Courteville : il y a un dénivelé sur le passage derrière les maisons. Est-ce mon ouïe où je l’ai entendu parler de « faune qui jette des cannettes ». Je veux un éclaircissement siouplé.
  • Il propose également de remplacer le prolongement de l’Axiale Boraine (de Boussu vers Thulin) par le passage par l’ancienne ligne 98. Benoit fera un dessin 🙂
  • Proposition également de créer un accès au Ravel vers la piscine de Boussu-Bois.

Not’ bourgmesss : « des questions comme ça, on en redemande ! »

Bon, ben, voilà un bon ptit Conseil Communal, qui s’est évidemment terminé par … des frites chez César !!
Chez Jojo, le lundi c’est CCC **, Conseil Communal César. hop là !

  • * vous avez compris c’te blague à la con ? 🙂
  • ** copyright Benoit

La Revue de Presse Douroise du 01 juin au 07 juin 2008

Hé ben non, aucune Revue de Presse Douroise cette semaine. Pour connaître toute l’actu de notre commune, rendez-vous à 17h sur les Marches de l’Hôtel de Ville (soyez là 5 minutes à l’avance) pour la première prestation du Crieur de Dour.

Pour ceux qui ne le sauraient pas, c’est là :

Agrandir le plan

Vous pouvez vous garer sur le Grand Parking (suivez les flèches « Parking (250 places) ») à 50m de la Grand-Place.

A tantôt !

Plus d’infos et dépôt des messages (jusque midi) : http://www.lecrieurdedour.be