Descente de police au home de Petit-Dour

Hier, des policiers ont fait une descente dans le home de Petit-Dour « Les Jours Heureux ».

Ils ont retrouvés 2.5kgs de drogues diverses (haschich, cocaïne, héroïne, …) !!

Non, j’déconne 🙂

Par contre, 14 personnes étaient en surnombre par rapport à l’agréation et des employés n’étaient pas déclarés.


C’est dans le journal LaProvince que l’on apprend cette info :

Mercredi, des inspecteurs de l’auditorat du travail et des policiers ont effectué une descente dans un home de Petit-Dour. Plusieurs infractions ont été relevées par les inspecteurs, dont 14 personnes en surnombre par rapport à l’agréation de l’établissement.
Selon le parquet de Mons, du personnel non déclaré était occupé par cet établissement situé à Petit-Dour. Les inspecteurs ont en outre constaté que l’établissement hébergeait 14 personnes en trop par rapport au nombre admis. Le bourgmestre de Dour a été informé de la situation afin de prendre des mesures pour héberger les pensionnaires en surnombre dans d’autres homes. “ Il s’agit pourtant d’une maison de retraite de qualité et qui jouit d’une bonne réputation ”, précise Carlo Di Antonio, bourgmestre de Dour.

Source : http://tinyurl.com/3uw3b6

On en parle également sur le site de RtlInfo : http://tinyurl.com/4kwqv4

23 comments

  1. Maman, il y a quelqu’un à la porte qui fait la collecte pour la maison de retraite. – Je peux lui donner grand-mère ?

  2. jean dit :

    Et pourtant , vu de l’extérieur , cette maison de repos a  » de la gueule  » . La période de Noël donne chaque année l’occasion de montrer de belles décorations à l’extérieur ( guirlandes impeccablement posées ) .

  3. joël dit :

    Oui Jean, d’après le journal dans l’édition d’aujourd’hui, cela paraît être un zèle des contrôleurs. Les pensionnaires ne se sentent pas à l’étroit, sont bien soignés et les locaux sont propres. Mais la loi c’est la loi et l’établissement ne peut héberger plus de pensionnaires que son agréation le prévoit. Ca résulte plutôt d’une pénurie de lit pour les personnes âgées.

  4. lefrontalierpedibus dit :

    Questionnement.

    Pas beaucoup de commentaires !… Insouciance de la population et/ou gravité de la situation amènent-elles les internautes au mutisme ? S’agit-il d’une situation nouvelle ou d’un état de fait récurrent ? A qui incombe au quotidien le contrôle de pareilles institutions ?

    
    
    		
    				
  5. Jean-Marc - Wihéries dit :

    Avec mon épouse dans ce secteur professionnel, je peux vous assurer qu’il y a des possibilités d’analyse dans les homes et les maisons de repos et de soins. J’en parle sereinement car elle n’a pas travaillé dans cet établissement. Par contre, la région est peuplée de responsables dont la seule et unique motivation est la rentabilité (en clair, ils se moquent bien de nos p’tits vieux). Beaucoup d’administrateurs avec plusieurs « sociétés » à leur actif (ce n’est pas vocation sociale …). Bcp de problème de paiement du personnel, des irrégularités (assistantes en soin hospitalier avec des actes informiers, etc, etc). D’autre part, en élargissant le débat, comment une société, une asbl peut-elle payer du personnel en noir ? via de fausses notes de frais ? … Ahhh, ça va intéresser le Service Public Fédéral des Finances … Dour sous audit ?

  6. syl dit :

    L’essentiel reste pour moi, que les personnes hébergées soient correctement soignées, logées et nourries; qu’on fasse preuve à leur égard de respect et d’humanité, ce qui, hélas n’est pas le cas partout… Je me demande comment certaines maisons de repos peuvent encore subsister quand on voit comment on y traite les pensionnaires?? Notamment : manque de personnel, peu ou pas assez qualifié, non respect des plus élémentaires règles de soin( notamment, surveillance de la tension artérielle et du diabète, administration correcte des médicaments, prévention des escarres par une hygiène irréprochable, une nourriture de qualité et une mobilisation suffisante), RESPECT de la personne humaine : ne pas mettre un lange pour éviter d’embaucher du, personnel soignant supplémentaire : « vous faites dedans, ce n’est pas grave » (grrrrr), absence de tutoiement intempestif, vie sociale, animations, etc.)

    Quand vous entrez dans une maison de repos qui ressemble à un désert, où les odeurs ne sont pas agréables, où il ne fait pas suffisamment chaud, et où les personnes se plaignent de la qualité ou de la quantité de nourriture, il faut vraiment faire qq chose. Je ne suis pas sûre que ces critères-là entrent en ligne de compte lors d’un contrôle du ministère… J’ai eu de la famille éloignée dans cette maison de repos, il ne semblait pas y avoir de problème majeur sur les critères importants à mes yeux, pour le reste! Il faudrait peut-être revoir les critères de contrôle…. ;-(

  7. Michel dit :

    En fait ne croyez-vous pas que le développement économique tue le service rendu aux personnes?

  8. Jean-Marc - Wihéries dit :

    @syl #6 Les contrôles (hygiène,Onem, …) sont souvent annoncés à l’avance !

  9. Jean dit :

    Il faut rappeler que des maisons de repos proches de la frontière française accueillent des français. Certains homes belges hébergeraient même plus de français que de belges. Les raisons évoquées sont généralement les files d’attente très importantes en France , le coût , l’accueil. Il s’agit bien entendu d’une analyse moyenne.

  10. Jean dit :

    Voir aussi notre revue de presse douroise sur ce site sous le titre  » En attendant les jours heureux « 

  11. Baptiste dit :

    Je suis quand même surpris de voir combien, sur ce site comme dans certaines réactions publiées dans la presse, on considère que si un home est joli de l’extérieur, il ne doit pas y avoir de problèmes à l’intérieur. Et sans doute les infractions constatées ont-elles été inventées de toutes pièces par les inspecteurs? Dans une incroyable volonté de nuire? Il y a dans tout ceci des motivations qui m’échappent. Et elles n’ont probablement rien à voir avec le sort objectivement réservé aux aînés…

  12. joël dit :

    salut Baptiste, faudra effectivement voir les conclusions finales des inspecteurs. toutefois, il y a du zèle partout et de leur côté aussi. Je connais un inspecteur social (dans un autre milieu toutefois proche) qui avait déclaré que des pensionnaires dormaient dans une ancienne remise au fond du jardin. Alors qu’il s’agissait d’un batiment totalement rénové qui se situaient effectivement au fond de la propriété. mais quelle propriété ! 🙂

  13. lena dit :

    je voudrais apporter quelques informations quant au home « Les Jours Heureux » de Petit-Dour car j’ai suivi une parente pendant plusieurs mois.En effet, de belles couleurs et de belles décorations mais tout s’arrête là, moi je parle de maltraitance,couchée à 17h30 (les visites se font jusque 20h)pas toujours de changement de lange la nuit; le matin, après 14/15 h au lit toilette sommaire (robinet du lavabo qui coule à peine);toute la journée au salon devant la télé qui marche à fond, langée donc plus de passage aux toilettes,blessée aux deux jambes, après plusieurs jours personne n’avait rien remarqué, même la kiné qui soi-disant la massait tous les jours, grand manque de personnel et personnel non qualifié, le week-end c’est un étudiant en finances qui assure la garde, rien à dire du personnel et de la propreté quant aux repas ( interdiction d’y assister) pour le repas du soir, les 2 éternelles petites tartines au fromage blanc où saucisson alors que le menu affiche divers plats; aucune activités pendant la journée sauf des voyages : une journée à Paradisio pour le prix de 60 eur, il faut être riche pour payer la facture fin du mois.La liste est encore longue mais je m’arrête ici, ma parente est dans un autre home et je peux vous assurer que c’est la paradis à côté de celui-ci.Je parle ici du côté home et non de la résidence que je ne connais pas.

  14. infirmière en colère dit :
    :-C

    lorsque je lis votre commentaire , je suis vraiement outrée de ce qui y est repis et je voudrais en tant que personnel de cette institution répondre à toutes les attaques qui y sont formulées. Comment osez vous parler de maltraitance, c’est un terme grave ! pour ce qui est des couchers qui se font à 17h30, il faut savoir que la personne dont vous faites état nous demandait souvent de la remettre au lit bien plus tôt que l’heure dont vous faites mention et que le fait de la remettre au lit après le souper était souvent pour elle une délivrance et non un calvaire. Pour ce qui est des toilettes, chaque personne est lavée des pieds à la tête chaque matin et va une fois par semaine au bain. Alors je ne sais pas ce que vous appelez une toilette sommaire mais j’espère pour vous que votre toilette est aussi « sommaire » que celle que nous avons effectuée ici chaque jour qu’a passé votre aieule dans nos murs. Pour ce qui est de la télé qui marche à fond, j’espère que vos oreilles fonctionneront toujours aussi bien lorsque vous serez âgée!Les changes sont effectués plusieurs fois par nuit et je suis d’ailleurs étonnée que vous fassiez des commentaires à ce sujet compte tenu que vous n’êtes pas là pour le vérifier, cependant , nos veilleuses sont tenues de remplir un registre dans lesquelles elles font état de leur travail. En ce qui concerne le choix des repas, chaque personne à effectivement le choix entre deux plats pour le souper, si une personne est désireuse de manger des tartines au fromage blanc ou du saucisson tout les jours, c’est son choix et non le vôtre. Tous les plats affichés sur les menus aussi bien le midi que le soir sont préparés chaque jour. Ce que vous jugez bon pour votre aieule n’engage que vous mais ne respecte pas nécessairement ses choix. Pour ce qui est des activités, elles ont lieu dans l’établissement toutes les après-midi et sont entièrement gratuites ! Il en va tout à fait différemment pour les sorties extérieures qui sont bien entendu payantes, je vous invite à aller consulter le site de PARADISIO et de voir combien coute le forfait madidi reprenant l’entrée, le repas, la collation et le déjeuner, à cela vous ajoutez le prix du transport et vous constaterez que le prix demandé ne nous a fait faire aucun bénéfice. cependant, c’est avec joie que mes collégues et moi nous nous investissons à passer des journées de loisir avec les personnes âgées afin de leur permettre de vivre des expériences qu’ils n’auront peut être plus jamais l’occasion de vivre! Le restaurant est accessible à tous (familles et personnes extérieures) pour déguster les menus (plats du jour ou carte)mais il est demandé aux visiteurs qui ne mangent pas de respecter la quiétude des personnes qui mangent. Si toutes les familles venaient se mêler du dîner, ce serait le chaos. Il ne manque pas de personnel, que du contraire, nous sommes en surplus par rapport aux normes INAMI et toutes les personnes, même les étudiants ont reçu une formation adéquate aux soins des personnes âgées. Il y a d’ailleurs un tableau reprenant tout le personnel dans le bâtiment. pour ce qui est des plaies au jambes, nous avons toujours fait les soins en temps et en heure quoi que vous en pensiez ou laors nous sommes tous des menteurs pathologiques!!! J’invite d’ailleurs toutes les personnes qui lisent ce commentaire à venir visiter l’établissement et à questionner nos soi-disant maltraités à n’importe quel moment de la journée. Pour info nous faisons un marché de noel le 14 décembre de 10h à 18h Bienvenue à tous

  15. amie triste dit :

    un petit mot pour Christine, une gentille fille qui venait passer un peu de temps chez nous et surtout chercher un peu d’amitié et qui suite au contrôle ne peut plus venir parce qu’elle a été considérée comme travailleuse au noir alors qu’il s’agit d’une personne bénéficiant d’allocation du ministère de la prévoyance sociale (allocation pour handicap) et ne percevant rien chez nous sauf de l’affection et de l’attention de la part de tout le personnel, de la directrice et des résidents Depuis ce jour, Christine est suivie pour déprime et ne cesse de pleurer. Il est dommage que les contrôleurs aient si peu de coeur et ne puissent comprendre la détresse qu’est la sienne depuis ce jour

    Où est l’humanité dans ce monde ;-(

  16. joël dit :

    Je crois que chacun a pu s’exprimer. S’il on discute d’un cas plus personnel, peut-être pourriez-vous vous mettre en contact pour vous rencontrer. Merci.

  17. Lena dit :

    Réponse à Joel, Je veux bien rencontrer qui que ce soit mais devant témoins cependant je reste sur mes positions et je peux fournir des preuves.

  18. joël dit :

    lena, je veux juste dire que ce n’est pas forcément en public que la meilleure solution pourrait être trouvée dans ce cas.

  19. lena dit :

    Joel, pour moi la meilleure solution a été trouvée puisque que nous l’avons changée de home, mais justement je croix que le public est en droit de savoir car je pense qur si tu devais trouver une solution pour ta maman, ton papa où un membre de ta famille tu rechercherais le meilleur pour eux

  20. setel dit :
    :-) bjr. J'ai moi-même pu découvrir cet établissement, un membre de ma famille y hébergeait. Heureusement, tout va mieux pour elle depuis que nous l'avons fait changée d'institution. Sa santé est meilleure, elle a pris du poids, n'accepte plus les langes...

    Alors j’aimerais juste dire que je suis tout a fait d’accord avec certains propos, ce home c’est du TAPE A L’OEIL. Tout semble parfait pour les futurs pensionnaires et leur famille n’ont qu’un mot à la bouche c’est Wouah : couleurs gaies, propre, le personnel aimable… je vous cache pas que j’ai moi-même pensé finir mes vieux jours dans un établissement tel que celui-là. Alors j’aimerais intervenir sur les propos de Mme l’infirmière en colère :

    1 ) tout d'abord, il n'y avait aucune preuve que les pensionnaires ont profiter des tarifs groupes tout compris " privilèges " à 40 euros ce qui soit dit en passant comprend un petit déj avec café entrée parc démonstration de rapaces, alors attention les yeux 8-O ,  le menu anti-diabète, maladie dont souffre ma parente c'est à dire apéro entrée diner dessert au chocolat vin, pain et café. ben ca fait beaucoup pour des personnes qui ont l'habitude et là je confirme Lena, de manger 2 tartines de fromages blancs et café rebouilli.

    2) le restaurant qui est ouvert à tous EN DEHORS des repas ou l’on sert l’éternel café dégueu où vous aurez aussi le privilège de choisir entre un soda ou une bière des supermarchés discount et n’oublions pas le chips périmé en accompagnement. De quoi vous donner l’envie de partager le diner avec vos parents. 3) le manque évident de sécurité. couloirs encombrés de lits,linges. Des escaliers ouverts idem pour les portes extérieures dans une aile de l’établissement où résident des personnes souffrant de maladies mentales. Ce qui peut conduire à de graves accidents… 4) l’entretien du linge à, si je me rapelle bien 3 euros/jour par personne faites le calcul. 5) même l’entretien des chambres est payant en résidence et non compris dans les frais d’hébergements. et j’en passe et j’en passe … Alors la question que je me pose, c’est comment font les pensionnaires qui ont une pension de 1000 euros et c’est déjà un luxe d’avoir autant pour payer des factures qui pour ma part étaient de plus de 400 euros de plus que la pension de ma parente. D’autant qu’il faut savoir qu’il y a déjà une intervention des organismes assureurs ( mutuelles) à quasi 50% du montant de la facture. Donc si j’ai bien compris, un séjour d’un mois dans un établissement tel que celui là revient à pas moins de 2300 à 2500 euros au home. heureusement que tous nos grands parents ne savent pas ça. parce que la mienne aurait vite fait de chopper un infar direct. Enfin tout ça pour dire que, nous, nous estimons que nos grands parents méritent ce qui ce fait de mieux et que nous souhaitons qu’ils s’épanouissent et s’amusent encore auprès de gens de confiance et qualifiés par dessus tout qui ont la main sur le coeur et non sur la calculette. Il serait tant que le gouvernement réagisse et qu’il y ait plus de contrôles dans ce genre d’établissement qui parfois prennent l’allure de mourroirs. Aux Bons lecteurs S…. LOL

  21. christelle moins dit :

    et bien moi j’ai travaillé il y a 18 ans dans ce home jétais a ce moment là une petite soigneuse qui avait obtenu son premier emploi…..ET BIEN OUI on ma fait sous entendre à l’époque que si je ne fesais pas certains actes qui n’étaient pas dans les limites de ma profession je serais tout bonnement mise dehors…OUI LES RETARDS DE PAIEMENT étaient courants pour le personnel jusqu’au jour ou je me suis mise en gréve toute seule en prenant mon service de nuit me suis assise sur le plan de travail de la cuisine et là quand la direction familliale est arrivée j’ai dis pas de pognon pas de travail parcontre j’étais là pour les résidents car eux n’avaient pas à patir de la situation.je garde un trés mauvais souvenir de cette étape professionelle tellement mauvaise que la colére que j’avais en moi c’est transformée pour reprendre le chemin de mes études d’infirmiére.j’ai vu là des choses abérrantes commes des gens venant de france sans famille hebergés dans les caves studio et comme par hasard lors d’inspection il se retrouver dans les apparts privés car ils n’étaient pas déclarer dans le quotat quand au personnel exploité ils étaient souvent transporter dans la villa de madame la directrice pour la nettoyer…..CHERCHEZ LE BUZZZ il fallait faire preuve d’écrasement total….SAUF SI ON étaitUN MEC AVEC DES BEAUX YEUX MAIS LA CONCLUSION LAMENTABLE c’est malheureusement les résidents et je suis heureuse que ceux ci ont trouvés un endroit ou il pourront vivre dignement car nos ainés il ne faut pas seuleument les soignés mais il faut les aimés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *