Tag Archive for avant

Appel à la communauté de MonDour

Un lecteur de MonDour menvoie ceci :

bonjour, je suis à la recherche de tout et n’importe quoi sur la rue des Andrieux à Elouges concernant le guerre 40-45.

Pourriez vous m’aider me renseigner s’il y aurait encore des anciens combattants ou militaire de la région qui pourraient me donner des renseignements ou des personnes de la région ayant connu pleinement la guerre.

auriez vous aussi des adresses sur le net pour tout cela?
Merci d’avance, Debiève Julien

Alors, vous pouvez l’aider ?
Read more

Le seigneur des anneaux

Les jeunes enfants peuvent se demander à quoi servaient ces anneaux que l’on rencontre encore sur les façades de certaines maisons de l’entité.

Au temps où le cheval faisait partie des moyens de locomotion, cet accessoire était nécessaire.
Aller quelque part à cheval et s’y arrêter imposait d’attacher sa monture. Le problème n’était pas d’avoir un cheval qui reste immobile, mais tout simplement de trouver un point d’attache.
L’anneau en façade constituait donc une solution bon marché et efficace.

Faisons un petit tour dans l’entité et observons .
Vous aurez encore l’occasion d’y voir quelques uns de ces ustensiles.
Les modes d’ancrage diffèrent un peu les uns des autres .

Quelques photos prises chez nous témoignent encore de cette pratique ancestrale.





Pourquoi ne pas réinstaurer cette technique pour attacher nos vélos, vélomoteurs, trottinettes, rollers 🙂 …. belles mères 🙁

Vous voulez en placer un sur votre façade ? Lisez la procédure de réalisation ci-dessous.

  • On effectue un trou d’une vingtaine de centimètres de profondeur en forme de cône afin d’avoir la partie la plus étroite vers l’extérieur du mur.
  • L’intérieur du trou est alors mouillé avant de le remplir du ciment et de cailloux autour de la patte de l’anneau afin de le caler.
  • L’anneau ne doit pas être utilisé avant un minimum d’une semaine afin de permettre un durcissement suffisant.
  • Vous pouvez bien entendu construire un « modèle de luxe » en fixant la patte dans un bloc de pierre bleue comme on peut encore en voir à quelques endroits.

D’après vous, où ont été prises ces photos ?

Mise à jour le 28.07.08 : Photo envoyée par Marie-Josée de Blaugies :

Situé au 47 Planche à l’aulne à Blaugies. La maison date de 1798.

Mise à jour le 29 juillet 2008.
Des cas d’anneau attaché aux pierres constituant les bordures de route : rue du Parc en face du numéro 7.

Merci Jacques C.

Le jeu des 5 erreurs en noir et blanc

Facile le jeu des 5 erreurs sur une image couleur.
Essayons maintenant sur le noir et blanc. 😯 😯

Voilà un lieu bien connu de Dour .
Cinq erreurs se sont glissées lors de la reproduction de l’image.
Les voyez-vous ? Je vous préviens, ce n’est pas facile.

Dour, rue grande

Focus : le Ravel

Voici le trajet du Ravel traversant Dour, tel qu’il devrait l’être en 2009.
Nous l’avons reproduit sur une petite carte GoogleMap.
Notes :

  • vous pouvez zoomer et vous déplacer sur la carte grâce aux curseurs ou la souris
  • il est aussi possible de choisir le type de carte : Plan (comme une carte routière), Sat. (carte satellite) ou Mixte (les deux)
  • si, quand vous cliquez sur un curseur, la légende déborde de la carte, vous pouvez soit vous déplacer (cliquer-déplacer) ou agrandir le plan
  • pour les plus geeks d’entre vous, voici le fichier .kml. L’ouvrir avec Google Earth

Il débuterait de Boussu pour rejoindre Roisin-Autreppe puis Quiévrain.
J’ai encore une petite hésitation sur le tracé entre le viaduc et la salle de sport d’Elouges. Mais vous allez me corriger, n’est-ce pas ? 🙂


Agrandir le plan
Légende : en bleu, la ligne 98 et en rouge, la 98a.

Comme MonDour.be tient en son sein un spécialiste des trains et trams dourois, Benoit nous prépare une série de billets comme il l’a fait pour les fontaines.

Il m’a déjà envoyé une photo dépoque, reconnaissez-vous l’endroit ?
Dour, le train

Plus d’infos :

Merci à m’sieurs Michez et Morelle pour leur aide.

Mise à jour le 13.04.2008 à 14h13 :
Carte envoyée par Pich :
Dour, le Ravel

Le terril de Ferrand

Le billet de Jean, ce matin, m’a donné l’envie d’aller faire un tour sur le terril de Ferrand. Là où j’allais jouer au foot et faire des parties de cache-cache, étant petit.

L’endroit a bien changé. La réexploitation pendant quelques années par (j’ai oublié le nom de la société) et la végétation ont modifié le site. Aussi, l’image que j’en gardais était forcément déformée par ce que j’appelle « l’échelle de l’âge », plus on grandit plus le monde se rapetisse. Le terril qui me paraissait infranchissable il y a 20 ans ressemble plus à un gros mont de taupe qu’autre chose à présent.

Vu d’en haut (ce n’est pas moi qui ai pris cette photo LOL :

Agrandir le plan

Note : vous pouvez vous déplacer sur cette carte en cliquant-déplacant le curseur.

Dour - Terril de Ferrand

Ca c’est l’ancien terrain de foot n°2 du SC Elouges. A la rue d’Audregnies (j’ai essayé de donner un effet vieillot à la photo) :
Dour - Terril de Ferrand
Les goals sont encore debouts ! 🙂

« La butte » à gauche et le terril à droite :
Dour - Terril de Ferrand

Ah, apparemment, y’a déjà quelqu’un qui est passé par là :
Dour - Terril de Ferrand

Vu son état, ça doit bien faire 10 ans que cette brouette est là :
Dour - Terril de Ferrand

Ce n’est pas très clair mais c’est bien une cabane en bois ! Wouah, y’a encore des enfants pour construire une cabane là ?
Dour - Terril de Ferrand

S’il y a des enfants qui y jouent encore, il y a aussi des motos de cross. Tout le terril est balisé (officieusement) pour ce sport :
Dour - Terril de Ferrand

De là-haut, on ne peut évidemment pas les rater :
Dour - Terril de Ferrand

Enfin, au bout du terril, j’aperçois la cheminée de Ferrand (on dirait le monstre du Loch Ness) :
Dour - Terril de Ferrand

Les bruits de camions m’avaient bien prévenu de l’activité industrielle encore en action dans le coin, je savais aussi que des déchets étaient entreposés par Covadec (la Police de l’Environnement est sur le coup) mais je ne m’attendais pas à voir un tel … bordel !
Dour - Terril de Ferrand
C’est beaucoup plus impressionnant en vrai que sur la photo. J’en ai prises de plus près que je dévoilerai dans un futur billet.
Remarquez le paradoxe du temps entre la cheminée (ancienne industrie) et les éoliennes (nouvelle technologie), ainsi que celui de l’écologie. A quelques centaines de mètres l’un de l’autre, ces deux sites sont aux opposés au point de vue ‘pollution’. L’énergie verte qui promet un respect de l’environnement dans le futur et l’amas de détritus qui pollue le sol pour plusieurs générations. Faut-il se dire que l’un limite les effets néfastes de l’autre ?

Les oiseaux ont compris, ils se barrent 🙂
Dour - Terril de Ferrand

Et enfin, le batîment (ou ce qu’il en reste) de Ferrand.
Dour - Terril de Ferrand

Cette petite ballade m’a donné plein d’idées que j’essaierai de réaliser dans les prochaines semaines.

Et vous, votre terril à vous, c’est lequel ?

Alpinisme local

Grimper , escalader les terrils , voilà un des plaisirs des jeunes des années 50 – 60 .
La pratique de ce sport devient de plus en plus difficile suite à l’éradication de nos montagnes.

Il reste encore quelques rares possibilités de s’adonner à cet’alpinisme local .
Le terril de Ste Catherine, encore intact , pourrait-être le dernier qui me verra à son sommet.
A vérifier mais il parait que sa pointe est la plus élevée de la région par rapport au niveau de la mer.
Je vous promets quelques photos sur le blog mondour.be si je parviens à m’y hisser ( sauf interdiction ).
Comme beaucoup de sexagénaires j’ai attaqué tous les terrils de l’entité .
Par leur face nord , par leur face sud , seul , accompagné.
Malheureusement , la prise de photos à l’époque était quasi inexistante et les ascensions du terril de Ferrand , du terril du quatre , du terril du huit , du terril du sept , du terril de la machine à feu ne m’ont pas permis de conserver quelques souvenirs.
Dans les années 90, le sommet du terril de St Antoine avant sa triste décapitation a vu la semelle de mes bottines .
Mitraillage de photos bien entendu.
Vous reconnaitrez d’ailleurs quelques vues reprises sur le site de la commune de Dour.
Je vous en livre quelques unes .
A vous de vous repérer.
Dour, les terrils
Dour, les terrils
Dour, les terrils
Dour, les terrils
Dour, les terrils
Dour, les terrils

La une… en 1978

Pour continuer dans le contenu du bulletin Communal Officiel n°1 sorti en 1978, voyons la table des matières… 😀

Quel programme ! 😯 Tiens, les anciens codes postaux… (qui se souvient des 4 ?) :-/ et 18.062 habitants dans l’entité…

Terminons par quelques publicités d’époque. Plus beaucoup d’actualité ! 🙁

Coïncidence… Les réponses !

Me revoilou… 🙂

Et avec moi les réponses LOL à « Qui se souvient du bourgmestre de l’époque (ça, c’était plutôt facile…et trouvé 😉 ), des différents échevins (cela se compliquait (seule Micheline Lecomte a été découverte)) et des conseillers communaux (vraiment pour les plus forts) ? » quand le bulletin Communal Officiel n°1 est sorti en 1978… 😎

  • Le bourgmestre, les échevins et leurs permanences…

  • Les conseillers communaux…

Pas eu beaucoup de réponse ;-( mais il est vrai que cela était très (trop) difficile…

La Brasserie Cavenaile

dour, brasserie cavenaile

Une minibrasserie devrait être créée à l’emplacement de l’ancienne brasserie Cavenaile.

Ce projet entre dans le cadre de la rénovation du Belvédère.

Peut-être avez-vous eu un membre de votre famille, un ami, une connaissance qui aurait travaillé dans cette entreprise malheureusement disparue.
Un souvenir de cette époque sur mondour.be
Une photo (des années 50 probablement voire même avant ) est tombée entre mes mains.
Elle présente le personnel de cette entreprise d’environ 80 personnes .
Peut-être y reconnaitrez-vous quelqu’un ?

En premier lieu une photo du groupe complet.
Vous reconnaitrez les livreurs par leur couvre-chef .
Les personnel administratif , technique , commercial s’y trouvent.
A vos loupes 😯
dour, brasserie cavenaile
agrandir la photo

Afin de mieux distinguer les personnages , quelques agrandissements de cette photo souvenir.

dour, brasserie cavenaile
agrandir la photo

dour, brasserie cavenaile
agrandir la photo

dour, brasserie cavenaile
agrandir la photo

Mise à jour le 03 février 2008 à 15h08 :
Un lecteur nous envoie une photo d’une bouteille qu’il a retrouvée dans son grenier. Avec la capsule !!! 🙂
dour, brasserie cavenaile

Coïncidence…

Dans mes (trop 😯 ) nombreuses archives « douroises », j’ai retrouvé le bulletin Communal Officiel n°1 sorti en 1978… :-/

dour infos 1978

Et, coïncidence, la photo de première page représente le kiosque tout comme la une de la dernière revue « Dour Infos » portant le n°40…

dour infos 2007

On y apprends pas mal de choses… Pour commencer, petit jeu ! Qui se souvient du bourgmestre de l’époque (ça, c’est plutôt facile), des différents échevins (cela se complique) et des conseillers communaux (vraiment pour les plus forts) ?

A vos mémoires… 🙂